salamalsakban

Salam AlSakban AlSakban de شيخ خروز، Syria de شيخ خروز، Syria

Lecteur Salam AlSakban AlSakban de شيخ خروز، Syria

Salam AlSakban AlSakban de شيخ خروز، Syria

salamalsakban

J'ai grandi dans les années 70 et 80, lorsque la guerre froide faisait rage. Je vivais presque à distance de cri d'une base militaire qui abritait des ogives nulcear. Nous n'étions pas vraiment fans des Soviétiques où j'habitais. Alors, comment se fait-il que je n'en ai JAMAIS entendu parler? Comment se fait-il que ces atrocités n'aient JAMAIS été mentionnées dans nos livres d'histoire ou racontées par nos professeurs de sciences sociales? J'espère que cela a depuis été corrigé. Au moins ma fille le sait maintenant, en lisant ce livre avec elle. Je pense que cela devrait être une lecture obligatoire pour tous les élèves du secondaire. Tout le monde a besoin de savoir ce qui peut facilement arriver lorsque les mauvaises personnes sont autorisées au pouvoir.

salamalsakban

Je donnerais probablement cette étoile et demie. C'est une bonne histoire avec des illustrations encore meilleures, et le personnage de Max est aussi connu que n'importe quel autre dans la littérature (il n'y a pas longtemps, les candidats à un jeu "Jeopardy!" Spécifique devaient connaître son nom afin de répondre correctement à un indice sur Dans mon esprit, cela signifie que vous avez atteint le grand moment en tant que personnage littéraire!)

salamalsakban

En vérité, je voulais beaucoup plus aimer ce livre que je ne l'ai aimé. Le problème avec ce livre, je pense, est double. Le premier problème est qu'une grande partie du livre se déroule dans des paysages extra-terrestres, le protagoniste humain passant la majeure partie de l'histoire à l'intérieur d'un petit vaisseau d'extrême environnement, interagissant avec le monde avec un niveau d'absctraction qui rend l'action difficile à suivre . La race extraterrestre principale, les habitants, est également difficile à visualiser, et j'ai l'impression que Banks aurait pu rendre leur physique un peu plus clair. Deuxièmement, l'univers et l'intrigue du roman sont compliqués; Normalement, ce n'est pas un problème, mais avec la pluralité des étrangers difficiles à distinguer et la nomenclature des factions inventive si peu familière, j'ai eu beaucoup de mal à savoir qui faisait quoi et pourquoi. Un glossaire et une narration plus indulgente avec une physionomie de caractère r / t auraient fait passer ce livre à quatre étoiles. Un point culminant moins confus l'aurait porté à cinq. Cela dit, les sens de l'échelle et de l'humour de la Banque sont pleinement en vigueur ici; il y a beaucoup de moments vraiment drôles, et j'aurais aimé donner au méchant caricaturiste un peu plus de temps d'écran, simplement parce que sa défaite est si drôle et satisfaisante. À lire en livre de poche.