iteesha

Iteesha Agrawal Agrawal de Skulsk, Poland de Skulsk, Poland

Lecteur Iteesha Agrawal Agrawal de Skulsk, Poland

Iteesha Agrawal Agrawal de Skulsk, Poland

iteesha

À Veronica, Alison, une mannequin vieillissante, dont le corps est bouleversé par la douleur et la maladie, revient sur sa vie en instantanés, comme si elle feuilletait un portefeuille de souvenirs. À son apogée, Alison était belle et imparfaite. Elle racontait le monde avec vanité, mais aussi avec une vague tristesse et un malentendu. Elle raconte ses histoires comme si sa vie était finie dans la quarantaine, ce qui est le cas pour Alison. Le plus révélateur des flashbacks concerne le personnage principal, Veronica. Alison ne l'aime pas et se lie d'amitié à contrecœur, mais après que Veronia a découvert qu'elle a le sida, Alison, par pitié et auto-agrandissement, devient l'un des rares amis à l'aider à surmonter la maladie. L'amitié a une qualité photographique brillante, même si elle traite des horreurs charnues du sida. Et Veronica, bien que le personnage principal, soit tout à fait unidimensionnel, reflétant la superficialité de la vue d'Alison à son sujet. La prose de Gaitskill est belle et obsédante. Le lecteur est obligé de regarder le côté laid de la beauté physique et la tristesse de fin de vie d'une vie vécue, littéralement, en vain. Ce n'est pas un livre édifiant, mais qui éclaire notre obsession culturelle pour la jeunesse et la beauté comme je n'en ai jamais lu d'autre. Je le recommande fortement.

iteesha

Excellent livre, très bien écrit. Je n'ai pas pu le mettre de côté car il se passe toujours quelque chose de nouveau. J'ai hâte de lire le deuxième livre! Cela fait longtemps que je n'ai pas lu un livre aussi bien écrit et avec une histoire très originale (même si j'avais une inclination à ce qu'est vraiment Incarceron!)

iteesha

Âge recommandé: grades 4-6